mardi 4 avril 2017

Un jour ... j'ai décidé de saborder mon cerveau et de passer à l'action.




Grace Upon Grace Photography 



En ce moment, j'essaye de réaliser un rêve.

Ou plutôt plusieurs petits rêves qui en forment un gros.

Celui de travailler pour moi, vivre de ma plume, la mettre au service des autres et notamment aux gens dont la principale préoccupation est de donner du bien être aux autres ( je fais une petite parenthèse sur la question à la fin du billet).

Nous avons tous un rêve. J'ai longtemps cherché le mien. Celui qui rendrait ma vie plus satisfaisante, plus enrichissante et beaucoup plus complète. Et j'ai su que j'avais mis le doigts dessus quand j'ai commencé à ne plus dormir la nuit parce que je me demandais ce qui pourrait se passer si je m'investissais un peu plus dans ce projet qui me donne des papillons dans le ventre et la banane jusqu'aux oreilles ...

Cet exaltation, cette impression que notre cœur va exploser, qu'on va avoir des crampes aux zygomatiques d'avoir trop souri en songeant à ce projet, nous l'avons déjà tous ressenti pour une raison ou pour une autre. Et la vérité est: la plupart des gens tentent de transformer leurs désirs en réalité. Ce qui m’amène au point suivant : comment ? Comment faire pour partir vivre dans les landes sur les bords de la plage ? Comment trouver des clients pour ma petite entreprise de location de vélo atypiques ? Comment convaincre mon homme d'acheter cette caravane vintage et partir faire un tour de  l'Europe ?

On parle très souvent de la douleur associé à l’échec. Parce qu'elle est réelle et indéniable. L’échec peut être un énorme fardeau qui empêche tant de gens talentueux de se soulever et d’utiliser leur potentiel. je le sais. J'ai longtemps fais parti de ces gens là.Trop longtemps. Depuis, j'ai appris que c’est un simple fait de la vie : nous échouons tous plus que nous réussissons. J'ai aussi appris que la douleur de l'échec n'est pas la pire qui existe. Non... la plus grande douleur qui puisse exister est celle qui vous conduit à votre travail, faire vos courses, rentrer à la maison, celle qui vous englue dans votre quotidien sans jamais rêver et oser voir si oui ou non votre vie pourrait ou devrait être différente.

Alors, il faut essayer.

Parce que l'important, ce n'est pas le "comment".

"Comment" n'est qu'une question limitante. "Comment" n'est qu'une croyance (celle qui dit qu'il suffira d'avoir un plan en béton et de le mettre en application pour qu'on ait enfin la vie rêvée => j'ai longtemps signé en bas de ce deal avant de me rendre compte que c'était foireux et d'en faire un feu de joie).

L’important c'est l'action.

Je décide de faire quelque chose de facile et dont j’ai très envie, je pense que je peux y arriver, j’essaye, je réussis, je me sens efficace; du coup, j’ai envie de recommencer. Adieu le cercle sans fin de l’inhibition et de l’inaction et bonjour au cercle vertueux de l'action et de la réussite.

Alors, à chaque nouveau projet , je fais tout ce que je peux pour ne louper aucune opportunité. Cela signifie que – quelque soit de l’issue finale du projet – je veux savoir, qu' au fond de mon cœur, j’ai fait tout mon possible pour rendre cette expérience aussi satisfaisante, enrichissant et utile que possible.

Autrement dit : plantez des graines et vous verrez bien ce qui pousse. Faites tout ! Osez tout ! Ne vous limitez plus. Faites chaque choses avec la certitude qu’il n’y avait aucun doute sur votre volonté d’atteindre votre objectif.

C'est ce que j'ai décidé de suivre comme voie, dorénavant.

Chaque jour, je décide de mon objectif et, chaque jour, j'essaie de faire une action qui m' en rapproche, comme je le sens, même si cela peut sembler incohérent aux yeux du reste du monde.Et quand je me sens découragée, car cela m'arrive encore, j'essaie de garder le cap en optant pour une petite action qui ne me coûte pas trop d'efforts mais qui me permette quand même de faire quelque chose de cohérent avec mes aspirations ...

Avant, quand cela n'allait pas dans le sens que je souhaitais, j'avais tendance à broyer du noir, et à réfléchir à la meilleure façon d'améliorer la situation. Longtemps. Jusqu'à m'en rendre malade. Et je vais vous dire quelque chose : cela n'a jamais abouti à RIEN. Maintenant, j'ose. J'essaie. Maintenant, je ne me réveille plus la nuit à me demander ce qui se serait passé j'avais pris un chemin différent. Parce, dorénavant, je me réveille chaque jour en sachant que je donne du sens à ma vie et que cela en vaut la peine.

On se fiche du comment. Il n'y a que le résultat qui compte.
Et vivre ses rêves, n'est-ce pas ce qu'il y a de plus important ?

(Parenthèse : Si vous êtes professionnel du bien-être, je peux vous accompagner dans la rédaction et la conception de vos supports de communications. Je peux assurer pour vous la rédaction de vos contenus web, gérer l'animation de vos réseaux sociaux, m'occuper de la rédaction de documents administratifs et commerciaux, lancer une campagne d'e-mailing, promouvoir vos activités avec la mise en place de newsletter et vous aider dans la création de nombreux supports de communication. N'hésitez pas à me contacter par mail pour une solution sur-mesure.)


Et vous ? Pensez-vous un jour atteindre vos rêves ? Que faîtes vous pour y parvenir ? Pensez-vous que l'action est le meilleur moyen d'obtenir ce que l'on désire ou êtes-vous plutôt partisan du " plan" bien ficelé ? Pensez-vous être capable de lâcher prise et arrêter de vouloir contrôler tous les aspects de votre vie ? D’accepter de laissez les choses se faire ? De ne plus être paralyser par vos échecs passés ? Dîtes moi tout !









6 commentaires:

  1. Qui ne s’est jamais dit « si seulement je pouvais faire ceci ou vivre de telle façon ». Ou encore, dans le même ordre d’idée : « je me sentirais tellement mieux si je n’étais plus à cet endroit là à faire ce truc là ! ». Mais comme on dit, avec des Si on referait le monde ! Alors il y a un moment où : soit on cesse de répéter les mêmes refrains en « SI », soit on passe à l’action ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai. Moi, j'adore les phrases en Si x) Mais d'un autre côté, j'ai aussi décidé d'être plus active ...

      Supprimer
  2. Je suis d'accord. C'est en établissant un plan d’action qu’on transforme un rêve en réalité. Ne laissez pas passer une journée sans poser un geste pour l’atteindre, si minime soit-il. Ce sont les petites gouttes qui font les grandes rivières ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème des petits gestes, si il y en a réellement un, c'est qu'il en faut beaucoup avant de voir les résultats et parfois, ça décourage ... mais je suis d'accord, il vaut mieux un petit geste que rien du tout ...

      Supprimer