mardi 14 mars 2017

Un jour ... je me suis demandé si j'allais voter.


Kandis Marino
Grace upon grace photography


Plus j'écoute les fumisteries des politiques, plus je me dis que leurs baragouinages vagues, pas concret, à mille lieux de la réalité terrienne, sont en fait un subtil assemblage pour que la majorité de la population ne se rendent pas compte que c'est du flan. Comme cela a été dit (par un candidat d’ailleurs), ils ne savent pas ce que nous vivons. Ils vivent dans leur petit monde ; nous disent ce que l’on veut entendre, mais ne se sentent pas concernés.C'est quand même incroyablement triste. Ou pathétique. Ou risible. Et ce, dans les deux sens.

Bien sûr, j'ai des affinités politiques. Des convictions. Des ambitions pour mon pays. Mais je suis résignée. Déçue de la médiocrité et de la superficialité de leurs débats et les nombreuses promesses non tenues. Mais surtout, surtout, extrêmement affligée par les discours que j'entends à longueurs de temps. Creux. Vide. De l'air. Aussi intéressant et vibrant qu'une plante verte. Et encore, je pense qu'une plante verte serait plus passionnante à observer ...

Cette langue de bois que ces hommes et femmes de tout bord maîtrisent parfaitement ( et il ne faut pas croire que les "petits " sont en reste, bien au contraire, c'est comme les chiens, plus c'est petit, plus c'est hargneux ..) mais qui ne veut absolument RIEN dire.

Je ne sais pas vous, mais ça fait un long moment que je ne me berce plus d'illusions.

L'intérêt général n'est de toute évidence pas la priorité de nos politiques. Éluder les questions embarrassantes et caresser les électeurs dans le sens du poil, ça oui, ça va. Beaux parleurs mais discours à revoir. Copie incomplète. Peuvent mieux faire si moins dissipés.Pleins de bonne volonté mais encore des efforts à fournir. Pas vraiment brillantes les remarques et les appréciations du travail de nos élus.

Ce qui m'agace le plus, c'est le manque d'idées nouvelles. Quand je vois le programme de Fillon, ça me fait rire jaune. Cela fait au moins dix ans qu'on tente les mêmes solutions ( allongement du temps de travail, allongement du temps de cotisation, suppression de postes chez les fonctionnaires ...) et que ça ne marche pas. Et pourtant, à chaque présidentielle, on a droit au même programme qui sent tellement le réchauffé qu'on se demande si c'est pas complètement cramé ... A croire que parce que son nom est marqué dessus, comme le port -salut,  ça va enfin fonctionner.

J'admire vraiment leur " détermination sans faille ", leur " refus de la fatalité" et toutes les autres "urgentes nécessités" à faire si ou ça pour le bien être des citoyens ... Du toc, tout ça. Il y a quoi derrière cette façade d'expressions pré-fabriquées ? Il serait peut être temps d’amener de la transparence dans toutes ces " bonnes" attentions ?

Et puis que dire de toutes les problématiques qui m'inquiètent et dont aucun candidat ne parle, trop occupé qu'il est à régler ses petites magouilles et à tirer dans les pattes du voisin. Je suis las de ce cirque médiatique, las des affaires, las de ce système que dénoncent tous les candidats tout en ayant les pieds bien dedans. Las d'être pris pour une bille.

A même pas 30 ans, c'est triste de se dire qu'on a perdu la foi. Triste de penser qu'il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. Triste de se dire qu'on n'a même pas envie de se déplacer pour élire le représentant le plus important de la République. Triste de se dire que des femmes se sont battues durant des années pour m'offrir un droit que je n'exerce pas, non pas par fainéantise ou désintérêt, mais tout simplement parce que j'ai l'impression que mon vote n'aura aucune importance, aucun impact et que mon vote aillant à l'un ou à l'autre, le résultat sera le même.

Si je pouvais entendre au moins fois un discours de vérité, lire des programmes réfléchis avec des actions concrètes ( développées point par point avec les solutions de financements, les acteurs concernées, ce que l'on pourrait éventuellement y apporter ..), je pense que je pourrais retrouver du goût à la politique et avoir envie de m'engager à nouveau. J'aurais au moins l'impression qu'on s'intéresse réellement à mes problématiques quotidiennes et à mes aspirations pour l'avenir. Je pense que je pourrais retrouver un peu d'espoir dans le futur de ce pays. En attendant, j'attends.

J'attends qu'ils abandonnent tous leur insupportable langue de bois.

Et vous ? Que pensez-vous de la campagne présidentielle 2017 ? Des affaires qui agitent constamment la classe politique ? Du programme des candidats ? Arrivez-vous encore à vous mobiliser ? Savez-vous pour qui vous allez voter ? La politique, passion ou ennui ? Vous retrouvez vous encore dans l'un des partis ? Dîtes moi tout !





22 commentaires:

  1. Exactement pareil pour moi... Je suis blasée par cette présidentielle, je sais pas du tout pour qui voter parce qu'aucun ne va rien changer de toute façon... Mais bon j'irai voter malgré tout, il y a des candidats à éviter et je ne suis pas encore prête à renoncer à ce droit...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison. Même si voter par opposition ne me semble pas non plus très productif ... au moins, tu auras la conscience tranquille si l'un des " candidats à éviter" viendrait à sortir .... je pense que je vais faire comme toi, même si ça me gonfle de voter "contre" , alors qu'il faudrait voter "pour"...

      Supprimer
  2. Je suis content de lire ces lignes haha
    Moi-même je n'ai jamais mais alors J-A-M-A-I-S été intéressée par la politique... je ne me suis jamais sentie concernée, je ne me suis jamais renseigné sur le sujet et je grince des dents dès que quelqu'un commence à parler politique en soirée..
    En plus quand je réponds que je déteste la politique et que je n'ai aucun avis sur la question souvent on me regarde bizarrement comme si je venais d'avouer que j'avais péter sur la bisque de homards... c'est lourd
    (du coup je ne vais pas voter, ou alors j'y vais pour voter blanc, par acquis de conscience..)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, les débats politiques, c'est d'un barbant ... et ça finit toujours par plomber l'ambiance. Je te comprends.

      Supprimer
  3. Un vote blanc traduit l’insatisfaction devant les projets de tous les candidats,c’est un vote qui constitue l’expression d’une une opinion bien claire. Donc, je vote blanc. Et je partage ton sentiment ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense qu'on va avoir un beau voile blanc sur ces élections ... ça sera toujours mieux que l'abstention. J'aimerais tant qu'il soit pris en compte ... parce qu'en ce moment, même si 80% de la population votait blanc, le candidat ayant 20% serait quand même élu ... ce qui est totalement absurde.

      Supprimer
  4. Il est vrai qu’on est loin de vivre en démocratie, et que le peuple n’a quasiment jamais son mot à dire... On a eu plusieurs fois le coup ces derniers temps avec le 49.3 ... Alors si on refuse de s’exprimer les rares fois où l’on veut bien nous interroger, cela légitime le pouvoir totalitaire en place, ça envoie le message que les citoyens ne souhaitent pas s’impliquer dans la vie politique et qu'il n'y a donc pas de raison de nous consulter. Alors oui, j'irais voter. Je ne sais pas pour qui. Ils me semblent tous aussi pourris les un que les autres ... peut-être Macron , même si je doute qu'il est les épaules ... au pire, il me restera toujours mon vote blanc, comme le dit Lulla.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut voir de quelle vie politique on parle aussi .. les jeux du cirque et des chaises musicales ça va bien 5 minutes. Perso, je n'aimerais pas qu'on m'associe avec l'un des partis existants, aucun ne représentant réellement mes idées ... et si je n'ai rien à voir avec ces gens là, je ne vois pas pourquoi je devrais m'exprimer pour eux ... mais je comprends le fond de ton raisonnement ...

      Supprimer
  5. Oui heureusement que je me reconnais encore dans 1-2 partis... Malheureusement, celui pour qui j'aimerais voter n'a pas encore ses signatures donc c'est un peu mal barré !

    Sinon, je m'intéresse à la politique (j'ai même créé un quizz sur les candidats, il est disponible sur mon blog, c'est le dernier article en ligne), surtout en période électorale ça m'amuse !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe, ça aussi, c'est frustrant, quand on a des convictions qu'on ne peut pas exprimer par manque de représentant .... En tout cas, ravie de voir qu'il y en a que la politique ne déprime pas ! ^^

      Supprimer
  6. Je suis tellement d'accord
    La dernière fois j'en parlais avec des amis
    Certains se posaient la même question
    Certains se sont révoltés que je puisse me la poser, et m'ont dis qu'après je ferais partie de celles et ceux qui se plaignent du parti sortant, et du guignol président
    Je ne sais pas quoi penser de ça, je sais juste que comme toi j'ai l'impression que tout ce charabia c'est un peu du lavage de cerveau et je ne sais vraiment pas où me placer, quand bien même certaines idées de certains candidats me correspondent, j'ai bien peur que ce soit du vent ! :)
    www.mademoisellevi.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça, le fameux abstentionniste qui se plaint du candidat sortant, c'est une idée reçue, je pense ... tu ne peux pas laisser les autres décider à ta place et ensuite venir râler ... si tu t'abstiens, tu acceptes de t'en remettre à l'avis de la majorité sans broncher ...

      Supprimer
    2. Faire du neuf avec du vieux, ce n'est pas justement la base du fonctionnement de la politique en France ? Ce n'est pas spécifique aux républicains .... en fait, je ne suis même pas certaine que les gens adhéreraient plus si un des candidats décidait de sortir du discours consensuel et balisé auquel nous sommes tant habitués.

      Supprimer
    3. Oui, bien sûr. Je citais Fillon mais c'est la même chose pour les autres ... Ils doivent se dire qu'on a autant de mémoire qu'un poisson rouge. Oui, sans doute qu'un candidat avec un programme trop novateur aurait droit à des " il est fou", "on peut pas réformer ça comme ça", "ça ne marchera jamais". La France est un pays de poltrons.

      Supprimer
  7. Je partage ton sentiment ... Et comme Dounia le dit, j'aimerais que le vote blanc soit enfin considéré ... !!!
    Je crois que je ferais partie des abstentionnistes cette année ... Ce sera la première fois et même si ça choque et que je m'en mordrais les doigts après, je ne peux pas me résigner à voter pour qui que ce soit, et encore moins à voter contestataire.

    Bref, tu l'auras compris, je sais pas quoi faire ... ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui le vote blanc serait un bon début pour décrasser un peu notre bonne vieille démocratie ... m'enfin, ils ont pas assez de couilles dans les hautes sphères pour prendre la risque de froisser leur égo si une telle mesure été mise en place ...

      Supprimer
  8. Nous, on est de droite. On vote LR. Je ne te dis pas la misère que c'est maintenant que le représentant de notre parti s'est révélé être un looser doublé d'un menteur ... Pour nous aussi, la campagne s'annonce compliqué. Personnellement, on aurait préféré qu'il renonce (même si je trouve ça louche que le canard enchainé balance ses infos maintenant alors que cette affaire remonte à loin, mais bon, il vaut mieux tard que jamais ..), question de crédibilité et d'honneur ... Bref, je ne sais pas non plus ce qu'on va faire, mais pour moi, c'est sûr, Fillon est plombé. On peut avoir des idéaux et affinités avec un parti sans que notre vote devienne un cas de conscience ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas évident ... je comprends ta position. Tu dois te sentir prise en otage ...entre tes convictions politiques et un candidat qui ne te convainc plus, il faut trancher dans le vif ... je te plains :/ Je crois que c'est un dilemme encore pire que le mien ...

      Supprimer
  9. Je suis dans le même état d'esprit que toi. Tout ce cirque, ces phrases convenues, ces mensonges dépourvus de honte, ces faux-semblants me laissent un ressenti amer. Je n'ai même pas envie de me déplacer et de voter :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il semble que nous en sommes tous là ...

      Supprimer
  10. Je trouve très agaçant ceux qui te font la morale parce que tu ne votes pas ... Voter est un droit et non un devoir, que je saches. Ma voix, elle se mérite, je ne la brade pas, même quand on me met la pression ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord avec toi ! En ce moment, j'ai l'impression qu'à la limite on s'en fou pour qui tu votes ( et que cela ne te plaise pas plus que ça) du moment que tu votes et que tu ne "laisses pas les autres décider pour toi".

      Supprimer