mardi 31 janvier 2017

Un jour ... on se soignera tous grâce à l'aromathérapie.



Bookends and Daisies Photography 

La revue Prescrire a récemment  dévoilé sa liste de près d'une centaine de médicaments "plus dangereux qu'utiles" à éviter en raison des risques qu'ils font courir aux patients. Ils citent, par exemple,le Voltarène, mise en cause pour des effets cardio vasculaires graves ( infarctus du myocarde, insuffisances cardiaques) et qui est pourtant encore largement prescrit par les médecins.

Cet article m'a encore une fois convaincue qu'il était grand temps que les gens changent leur manière de se soigner et de réduire l'option "médicaments", dont les limites sont encore une fois démontrées. 

Pour ma part, après l'échec cuisant de la médecine générale à soulager mes douleurs et mes petits maux (qu'elles soient aussi anodine qu'un rhume ou plus grave, comme une infection urinaire récalcitrante), j'ai décidé de faire confiance au pouvoir thérapeutique de la nature et d'entrer dans un mouvement de décroissance médicamenteuse, ne m'en remettant aux traitements conventionnels qu'en ultime recours. 

Pour ce faire, j'ai choisis deux options : la phytothérapie et l'aromathérapie. J'utilise la première pour les problèmes de fond, notamment ceux liés à ma fibromyalgie, et la seconde pour des actions plus ciblées, contrant ainsi la majeur partie des petits bobos quotidiens. Pourquoi ?  Parce que la médecine par les plantes est la plus ancienne du monde et que les hommes n'ont eu longtemps que cela pour soigner leurs blessures et guérir de leurs maladies. Et si cette façon de faire perdure depuis plus de 5000 ans, c'est qu'elle est certainement très efficace,

Aujourd'hui, je vais vous parler plus spécifiquement de l'aromathérapie, car c'est mon principal outil-ressource. On peut s'en servir pour à peu près tout. Contre les affections (toux, maux de tête, sinusite, asthme,allergies problèmes digestifs, insomnie, fatigue, blessures sportives, problèmes dermato, problèmes gynéco), mais aussi pour son son action la plus remarquable qui est sa propriété antiseptique et anti fongique (contre les bactéries, les virus, les champignons et les parasites). 

On s'en sert également pour l'hygiène des espaces intérieurs (prévention et traitement des maladies infectieuses), en soins esthétiques (ce qui n'est pas de mon ressort) et pour la détente (oui aux massages coquins avec de l'huile essentiel de gingembre et d'ylang-ylang ! ). On lui prête aussi une action bienfaisante sur le plan psychologique, pour contrer l’anxiété, réguler le stress, apaiser les troubles de l'humeur, booster en cas de déprime, voir  réduire les symptômes de la démence ..

Ce qui est non négligeable aussi, c'est quelle est utilisable à n'importe quelle période de la vie, du tout jeune bébé jusqu'aux seniors, en passant par la femme enceinte, la femme ménopausée, les sportifs .. Bref, on a tous d'excellentes raisons d’utiliser les huiles essentielles !   

Tout comme on trouve du coton et un thermomètre dans n'importe quelle armoire à pharmacie, certaines huiles essentielles peuvent être utilisées par tous pour leur polyvalence et leur faible toxicité. On peut même soigner Médor et Minou, si, si ! Avec quelques flacons bien choisis, on peut facilement faire face à la majeur partie des maux quotidiens car les HE ( huiles essentielles ) agissent au maximum en quelques heures et nous évitent de courir à la pharmacie entre le retour du boulot et la mise à cuire du rôti dans le four. Disposer de 4 ou 5 basiques permet d'achever sereinement un week end malgré une douleur dentaire impromptue ( vécu par mon homme lors d'un séjour en Turquie, c'était vraiment pas la joie ! ) ou une petite gastro, sans se retrouver aux urgences .. 

Ce qu'il faut également comprendre, avant de poursuivre sur ce chemin là, c'est que l'utilisation de l'aromathérapie s'accompagne généralement d'une remise en cause de son mode de vie.

On s'inscrit dans une autre démarche de santé quand on passe aux médecines naturelles, on devient responsable de son patrimoine esprit-corps, on revient à un mode de vie plus sain qui passe aussi par une nouvelle vision de l'alimentation, du sport, du bien être, de la relaxation ... On revoit aussi ses principes de consommation, sa manière de voir les choses, c'est souvent le premier pas vers un changement de fond qui peut se faire plus ou moins brutalement selon les personnes ( pour moi, ça a été très bénéfique et j'aime à poursuivre dans cette voix là mais pour mon homme ou pour mes proches, c'est plus compliqué à appréhender) . 

Pour répondre à toutes vos questions sur ce qu'est une huile essentielle, quel est le principe actif, en quoi consiste exactement l'aromathérapie, quelle est la différence avec la phytothérapie, etc, je vous conseille l'excellent " Ma bible des huiles essentielles " de Danièle Festy. C'est un ouvrage de référence et il est de mon avis que tout le monde devrait en avoir un exemplaire dans sa bibliothèque. Les français arrêteraient sûrement d'être le pays le plus consommateur de médicaments en tout genre et ça ferrait un bien fou au trou de la Sécu !

Ceci étant, avant de franchir le cap de l'aromathérapie, quelques petites précautions d'usages s'imposent. Ce sont des remèdes puissants, qui ne doivent jamais être prises à la légère. Chaque HE a des indications, des modes d'administration et des dosages à respecter impérativement. C'est la garantie d'une vraie efficacité, sans effet indésirable. Il est impératif de se conformer au mode d'administration indiqué : voie orale, application cutanée, diffusion, massage, bain, etc. 

Enfin, même si c'est une médication plutôt familiale, il faut savoir que certaines huiles essentielles sont interdites pendant la grossesse et l' allaitement , ou en dessous d'un certain âge (chez l'enfant), ou déconseillées chez les personnes à fragilité hépatique ou rénale.

Pour finir, ne remplacez jamais une huile par une autre : l'eucalyptus radié n'a pas les mêmes propriétés que l'eucalyptus citronné, et le ravensare est différent du ravintsara ! 

Ps : pour ceux qui voudrait connaitre la liste des 91 médicaments proscrits par la revue, c'est par ici.

Et vous ? Etes- vous plutôt médecine conventionnelle ou naturelle ? Connaissez-vous l’aromathérapie ? Comment l'avez-vous découvert ? Dans quelle cadre l'utilisez-vous ? Quelles autres méthodes utilisez-vous pour vous soigner au quotidien ? Que pensez-vous de la toxicité présumée des médicaments chimiques ? Du poids de l'industrie pharmaceutique dans notre vie ? Dîtes moi tout ! 

11 commentaires:

  1. Dans l'idéal, j'aimerai bien me soigner à l'aromathérapie...Dans la pratique c'est plus compliqué. Je suis migraineuse et rien ne me soulage hormis les anti-inflammatoires (et le paracétamol + codéine quand je suis en dèche d'anti-inflammatoires).
    Et idem, pour les anxiolytiques quand je dois en prendre, bah, c'est anxiolytiques, et pas phytothérapie, parce que ça n'a pas un effet assez calmant.
    (ajoutons à ça que la phytothérapie n'est pas remboursée du tout et qu'en cas de peau sensible on peut faire des réactions violentes aux huiles essentielles même diluées).

    Enfin bon, là on dirait que je suis anti-plantes et tout mais pas du tout, je passe ma vie à boire de la tisane de thym quand vient l'hiver et je sais que certains trucs marchent très bien (comme l'HE de clou de girofle pour les poussées de dents de sagesse), simplement parfois la phytothérapie ne peut pas se substituer complètement à la médecine allopathique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement, je ne pense pas que ce soit une question d'efficacité, j'ai remplacé les traitements médicamenteux très lourds de ma maladie par de l'aroma et de la phyto ... il faut juste trouver la bonne synergie de plantes et ça peut prendre du temps.

      Supprimer
  2. Gé-nial !
    Je suis exactement dans la même démarche, et j'ai abandonné la médecine "traditionnelle" et chimique au profit d'une médecine préventive et naturelle.
    J'ai découvert les HE grâce au site "La compagnie des sens". Si tu ne connais pas, je te recommande, il y a de nombreuses synergies "toutes prêtes" pour tout, et la qualité est VRAIMENT au rdv. J'en ai d'ailleurs fait un article qui sortira bientôt ^^.

    Je suis entièrement d'accord avec toi, commencer l'aromathérapie, c'est aussi modifier en profondeur son mode de vie sur tout un tas d'autres choses que tu cites très bien ! Et qu'est-ce que ça fait du bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas ce site, il est sympa en effet ! Je farfouillerais dessus au besoin :) Hâte de lire ton billet sur le sujet, c'est toujours cool de partager ses expériences .

      Supprimer
    2. Avec plaisir :).
      Par contre, la phyto, je ne connais pas du tout, alors si tu as l'occasion de nous en dire plus une prochaine fois ... ;)

      Supprimer
  3. Chouette billet ! Personnellement, j'utilise plutôt l'homéopathie et les fleurs de Bach (même si ça, ça ressemble à de l'aroma). Je trouve que ce n'est pas facile de s'y retrouver dans la jungle des huiles essentielles ... Surtout que sur internet, on lit tout et son contraire sur la manière dont on doit les utiliser. Par contre, oui, vive la décroissance médicamenteuse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'homéo, ça marche moins bien sur moi, mais je l'ai souvent utiliser pour soigner mes animaux ! Oui l'aroma, ça peut faire un peu peur sur les modalités d'usage, les nombreux mélanges mais dans ce cas, il faut faire comme l'a dit Rozie, prendre des synergie toute prête où on ne se prend pas la tête ! ^^

      Supprimer
    2. Moi je ne fais pas mes mélanges moi même mais depuis que je suis en France j'ai découvert la marque Puressentiel et j'achète tout chez eux. J'ai commencé avec des patchs chauffants, en septembre, parce que je m'étais froisser l'épaule au sport , j'ai été ravie et depuis je prends tout chez eux, notamment pour tous les soucis hivernaux ( rhume, mal de gorge, toux ...) qu'on se paye en ce moment ... Résultat, j'ai pas encore eu besoin du médecin une seule fois depuis cinq mois ! Une première pour moi ! :)

      Supprimer
  4. On se soigne à l'aroma depuis longtemps ici, et on a tous les livres de Festy, c'est vrai qu'ils sont géniaux. Même Marius est soigné de cette façon et le pédiatre l'a trouvé bien vigoureux la semaine dernière alors qu'il avait une otite carabinée quelques jours avant. C'est bien que les gens prennent conscience que le chimique, c'est loin d'être la panacée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je suis entièrement d'accord. On ne remplacera jamais la médecine moderne dans certains cas, mais il est bon de connaître quelques alternatives ...

      Supprimer
  5. Ici aussi médecine naturelle. On se soigne avec la phyto dans la majeur partie des cas. Je suis une accro aux tisanes en tout genre. En ce moment, c'est celle de Yoga Tea pour les défenses naturelles. Ce sont des tisanes ayurvédiques. En janvier, j'avais fais une cure avec celle pour la detox ... Je trouve qu'elles sont vraiment bonnes et efficaces.

    RépondreSupprimer