mercredi 13 avril 2016

Un jour ... le luxe sera d'avoir des fleurs dans son jardin.

Grange de charme sur e-magDECO.com - Grange de charme....reépinglé par Maurie Daboux ❥•*`*•❥:


Depuis quelques années, un débat à émerger sur la place de la nature en ville. Le slogan le plus évocateur de cette évolution des mentalités pourrait bien être "sous le pavé, les fleurs". J'avoue que j'aime beaucoup cette action. Je pense que cela reflète assez bien ce nouveau désir qu'on les citadins de remettre la nature à l'honneur dans leur quotidien macadamé. Je n'ai jamais douté que la nature rende les villes plus habitables et j'aimerais encourager toutes les démarches et les actions allant dans le sens du verdissement de notre société. 

Pour ma part, j'ai été campagnarde durant seize longues années. Et j'avoue sans honte que je l'ai vécu avec plus ou moins de bonheur. Plus tard, mes centre d'intérêts ont évolués et j'ai choisis d'habiter  dans une petite ville. 4000 habitants avec des commerces, des services, des équipements sportifs et culturels .. Une ville répondant un peu plus à mes aspirations du moment. Aujourd'hui, je dans une maison avec un jardin. J'aime ma nouvelle ville. Elle est à taille humaine. Elle est calme et tranquille. Par contre, la nature n'est pas là. Du moins, pas autant que je le voudrais.
A croire que vie urbaine et nature sont des mots aussi incompatibles que les deux faces d'un aimant.
Quand on parle de nature en ville, les gens pensent : parc, balconière, aménagement des ronds points. 

Pourtant, il y a tellement d'alternatives. Et de belles alternatives. Comme le Boulevard jardin qui essaye de voir le jour à Privas. Ou le Village-Jardin de Chedigny. J'aime voir ce genre d'actions, parfois uniquement nature, parfois avec un petit côté artiste ...
Quand on me dit nature en ville, je pense à l’expansion des espaces verts bien sûr, et aussi à les diversifier ( parcours botanique, parc, potagers collectifs, fleurir les trottoirs, verdire les façades, aménager les toits, construire des jardins thérapeutiques dans les structures de soin ou tout simplement replanter des arbres au centre ville..) mais aussi aux concours de fleurissement. Faut pas croire, mais chez nous, les carottes dans ce style marche bien ..Je pense aussi aux toits et aux murs végétalisés, et dans mon esprit un petit peu rebelle au land art urbain ou encore aux green grafitis. Pour les plus convaincus d'entre nous, on pourrait bien les inciter à rejoindre le "Guerrila gardening".  Tout est bon pour faire un pied de nez au tout béton ! 

Enfin, tout ça c'est très bien pour insuffler un peu de vert dans nos villes grisonnantes existantes mais il ne faut pas se leurrer. Même avec toute la bonne volonté du monde, la nature comme décor urbain n'est qu'un minuscule grain de sable dans l'immense sablier qu'il nous faudrait retourner pour que l'homme , la nature et la ville puissent coexister. Loin de se laisser démonter, certains architectes et certains urbanistes se sont attaqués à la question épineuse de la place de la nature en ville. Et le résultat est bluffant ...

Si je devais n'en citer qu'un, c'est Vincent Callebaut. 
Vincent, il est belge, il est architecte, il est un peu dingue et il rêve d'un avenir durable, nature et ultra moderne. Ses œuvres me fascinent. Il a su mettre en image tout ce dont je rêverais pour notre futur. Des installations démentes, avec ces formes futuristes, ces vagues, ces habitations coniques ou en forme de coquillage, des espaces verts omniprésent, des matériaux durables, le tout en parfaite symbiose avec la nature environnante. Pour certains ( des Picsou grincheux, à mon sens ), ses projets relèvent du fantasme. Pour moi, ce ne sont pas deux choses inconciliable. Au contraire. Je les trouve complémentaires. 

La nature sublime la ville. La rend plus agréable, plus cocoon. 
D'ailleurs, c'est tellement irréalisable ( petite blagounette ) que Vincent à fait les plans d'une ville entièrement écologique qui va voir le jour en Chine.Et l'une de ses créations est en construction à Taïwan.Une autre devrait voir rapidement le jour, en Chine, toujours. Donc ? Déraison du créateur ou volonté politique ? A mon humble avis, les politiques sont encore et toujours dans la phase " je fais l'autruche " . D'ailleurs, ne lui a t'on pas dit qu'il dessinait des projets digne des films de science fiction ? Je souhaite donc le meilleur à l'Asie qui a, elle, l'audace d'investir dans des projets aussi novateurs ! 
Une autre chose qui m'attire particulièrement chez Vincent, c'est son projet d'habitation flottante.Pardon, de ville flottante. La Lilypad. Une solution d'avenir pour tous les réfugiés climatiques et personne ne lui accorde de crédit ! Pourtant, il ne faut pas se leurrer, il va finir par y en avoir de ses réfugiés ... Et comme d'habitude, l'Europe va se réveiller quand il sera trop tard. 
En 2050, la Terre portera 9 milliards d'individus.  80 % de la population vivra en ville. Il y aura sans aucun doute des pénuries alimentaires et des pénuries d'eau ( du moins si nous continuons à ce rythme là ), on sera probablement sorti du nucléaire, il n'y aura plus d'énergie fossile, la température aura encore montée, il y aura des canicules de plus en plus fréquentes ..2050, ce n'est pas si loin. Mes enfants auront à peine 30 ans. Si j'en ai, mais c'est pour dire. J'aurais 60 ans, l'aube de la retraite. Il serait peut-être temps de se réveiller, non ? 

En attendant, je salue toutes les initiatives visant à marier la nature et la ville. N'hésitez pas à me partager vos découvertes en commentaires. 

Et vous ? Comment voyez vous la nature en ville ? Est-ce pour vous un critère de bien être ? Que seriez vous prêt à faire pour amener plus de verdure dans votre environnement ? Quelle forme doit prendre cette dernière selon vous ? Est-ce un enjeu politique important à vos yeux ? Que pensez- vous des projets de villes vertes pour le futur ?  Dîtes moi tout ! 

3 commentaires:

  1. Nous on a de la chance. Depuis de nombreuses années la ville de Tournefeuille veille à offrir à ses habitants un cadre de vie de qualité, bâti sur la préservation de nombreux espaces naturels ...On fait aussi le concours de fleurissement et tu as raison, ça motive pas mal les gens ! :) Et il y a aussi les jardins municipaux. Finalement, on s'est décidé à acheter une maison et on devrait avoir un jardin de sept ares, de quoi le fournir en nature ! J'aime beaucoup le concept de la guerrila gardening, c'est vraiment sympa ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Félicitations pour la maison ! C'est super pour Loki et pour le petit bouchon à venir :) C'est vrai que c'est cool d'avoir une ville qui s'investit dans ses démarches, on se sent plus soutenu par les élus ..

      Supprimer
  2. Tiens, hier j'ai vu des choses qui m'ont fait penser à ton billet ... D'abord, le résultat d'une étude de l'Unep qui révèle que les citadins aimeraient encore plus d'espaces verts en ville ( et que ça compte d'ailleurs plus à leur yeux qu'un complexe sportif ou qu'une crèche ..) et que c'est une question très importante pour la majeur partie des gens .. et hier soir, aux infos, ils parlaient de l'évolution des villes pour le futur dont Paris .. les projets des architectes étaient bien végétalisé eux aussi ... La révolution verte est en marche !

    RépondreSupprimer