mardi 17 novembre 2015

Un jour ... j'apprendrais la patience.


A joyful journey photography




Je suis impatiente.

Je suis une impatiente anxieuse. Agir, toujours agir, car il en restera forcément quelque chose. Je bouge, tout azimut, pour combler une sensation de vide, de manque. Tout plutôt que de rester inactive. Tout plutôt que de me retrouver à cogiter avec moi-même. Depuis hier, je suis en crise grave de fibromyalgie, shootée à l'anti-inflammatoire et à la codéine, mais je ne peux pas rester tranquille. Il faut que je range, que je trie, que je fasse le ménage ... Agir vite, agir tout le temps, pour ne pas ressentir ce manque insupportable, pour ne pas me sentir vide et inutile. Pour ne pas me sentir coupable d'oisiveté. Agenda surbooké, projets qui se suivent et ne se ressemblent pas, dépense d'énergie excessive pour ma santé fragile, surmenage nerveux quasi-permanent ...

Je suis une impatiente curieuse. Parce que la vie est trop courte pour se faire chier. Découvrir, avancer, apprendre, oser, multiplier les occasions, les sensations, les relations. Tout pour éviter le surplace, tout pour chasser la routine qui m'englue et m'angoisse. Je papillonne, je me disperse, je n’approfondis que rarement et je passe en coup de vent. Je survole tout, je ne choisis rien. A force, je ne sais plus vraiment cerner mon désir, je ne sais pas ce qui me défini. Toujours en recherche de la nouveauté et de l'excitation, à peine une expérience tentée que je fonce tête baissée dans la suivante.

Je suis une impatiente colérique. Un blocage, une épreuve, un grain de sable, une attente trop longue et c'est l'explosion ou l'abandon. Dès que les choses ne se déroulent pas comme je le souhaite, j'envoies tout balader. Je ne suis pas persévérante. La difficulté, je la vis toujours comme une mise en cause ou une agression personnelle, une insulte à mon intelligence et/ou mes compétences. Je ne supporte pas d'être prise en faute ou en situation d'échec. Réussite, échec, valeur personnelle sont intimement liés. Chez nous, on est aimable seulement dans l'excellence. Les blocages, les anicroches, cela me stress, cela me panique, et seul l'abandon ou la fuite permettent de neutraliser l'engrenage pourri dans lequel je m'enfonce quand je bute sur une ou plusieurs complications.

Je suis une impatiente dominatrice. Déléguer, c'est une perte de temps. Il faut faire vite mais il faut aussi faire bien et surtout il faut faire tout seul. Si je confis quelque chose aux autres, ça sera forcément moins bien et plus long que si je ne l'avais fait moi même. J'ai un peu le syndrome de "première de la classe". Il faut que je puisse m'attribuer tous les lauriers. Les autres lambinent trop, de tout façon. Si je ne leur accorde pas le droit à l'erreur, croyez moi, la pression interne est toujours au maximum chez moi. Si déjà je les empêches de s'exprimer ou d'agir autant que ce soit pour être meilleure ...


Un jour, j'aimerais ne plus avoir besoin d'agir et de penser à la place des autres. Un jour, j'aimerais être capable de passer une heure sans rien faire de spécial, ne faire qu'une chose à la fois et y mettre toute mon attention. Un jour, j'aimerais ne plus me disperser et savoir intégrer mes choix à un projet global qui ne changerait pas tous les quatre matins. Un jour, j'aimerais sortir de la logique ravageuse du tout ou rien .

Et vous ? Qu'est-ce qui vous pousse à l'impatience ? Qu'est-ce qui vous mets dans l'urgence ? Comment le vivez-vous au quotidien ? Pour vous l'impatience est-elle un défaut ? Une qualité ? Si vous êtes plutôt posé et que vous vivez avec un impatient, comment le ressentez-vous au quotidien ? Dîtes moi tout !

8 commentaires:

  1. Cela me fait toujours penser à ma kot .. comme on dit, la patience à toujours des limites mais chez toi, elles sont très vite atteintes. Lol. Après tu peux aussi voir les bons côtés de ton impatience : du dynamisme, de la réactivité, l'optimisation de ton temps, l'ouverture d'esprit, une bonne culture générale, la tolérance .. Y a beaucoup de points positifs qui émanent de ce texte si on prend la peine de le lire en inversé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai ! Mais l'impatience est rarement considéré comme une vertue ! :) ♥

      Supprimer
  2. Je ne suis pas très patiente non plus. Surtout dans mon travail. Quand je ne peux rien faire pour activer le mouvement, j'essaie tout simplement de lâcher prise mais c'est pas évident. Je me dis que je ne suis pas le sauveur du monde, que mon intervention ou mon impatience ( et énervement qui va de pair) ne feront pas avancer les choses d'un iota, donc qu'il vaut mieux le savoir, détourner mon attention du point de tension, souvent en faisant autre chose de concret à côté...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai que c'est rapidement frustrant quand les choses trainent en longueur et qu'on peut rien y faire. Tu travailles dans quoi ? :)

      Supprimer
    2. Sur le papier, je suis chargée d'action culturelle. J'ai une formation dans la conception et la mise en œuvre de projets artistiques et culturels mais je me suis spécialisée dans la création d'atelier de développement des compétences par le jeu ( au service des entreprises ) l'année dernière. En gros, je propose aux entreprises des ateliers pour leurs employés, des ateliers qui utilisent les jeux de société (ou autres) comme support pédagogiques pour leurs formations RH ... je sais pas si je suis super clair dans ce que je t'explique x)

      Supprimer
    3. Hé ben, ça c'est du job ! En plus de ne pas être très courant, ça doit être super intéressant ! :)

      Supprimer
  3. Avant, j'étais très impatiente également, avec l'impression de perdre mon temps dans des futilités. Puis avec le bouddhisme, j'ai appris à le devenir et à accepter les trois formes qu'elle revêt. Elle fait même partie des six "perfections" ( les valeurs..) avec la générosité, la discipline, la volonté, la méditation et la sagesse. On dit qu'elle est l'antidote à la colère ... je te laisse cogiter là dessus ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi, c'est plus un tempérament, j'ai pas l'impression que je saurais devenir plus patiente .. des fois, ça m'agace d'être aussi speed mais je ne peux pas m'empêcher d'être ainsi ...

      Supprimer