mardi 13 octobre 2015

Un jour...j'ai cessé de faire "des efforts".






"Fait un effort".

Je crois que ma vie pourrait tenir toute entière dans cette phrase. Pour te faire des amis, pour réussir en math, pour perdre tes trois kilos en trop, pour te remettre au sport, pour trouver un travail, pour réussir ton couple, pour t'épanouir dans ton job, pour avoir ton permis, pour résister aux pralinés dans la vitrine, pour économiser, pour protéger l'environnement ...

Ceci dit, il m'est très difficile de ne pas me laissé submerger par l'impression qu'il faut cesse se dépenser d'avantage et cela dans tous les domaines (couple, famille, travail ..) au point que j'ai souvent, ces derniers temps, envie de hurler mon raz-le bol de tout ces efforts. Parce que, d'accord, les efforts c'est bien, mais pas pour rien. Et j'en ai marre de me gâcher, de gâcher mes talents, de gâcher mon énergie, ma motivation pour des objectifs qui ne sont pas les miens mais ceux imposés par des tiers.

Pourquoi gaspiller inutilement mon énergie pour des gens à qui je ne donnerais jamais satisfaction quoi que je fasse ou je dise ? Pourquoi ramer depuis des années à atteindre des objectifs illusoires ? Parce que non, vraiment, ma mère ne me diras jamais qu'elle est fière de moi et de ce que je fais de ma vie, et non, vraiment, je ne rentrerais jamais dans un 38. Entre autre.

Des efforts, oui, mais que pour les choses qui mettent du sens dans ma vie.

Quand je fais des efforts pour être plus féminine aux yeux de mon homme, j'aime qu'il me dise que je suis belle, que cette robe me va bien, que ce maquillage me fait de jolis yeux ou que ma nouvelle coupe est jolie. D'ailleurs, s'il ne le fait pas, je note un léger relâchement. Non pas parce que je suis une feignasse qui n'avance qu'à la carotte mais parce que je le fais -encore- d'avantage pour lui que pour moi (même si je me surprends de plus en plus à faire des trucs de "fille" comme lire les blogs beauté, faire des achats compulsifs de vernis..). Et que j'ai besoin de ses encouragements.Parce que sinon, j'ai l'impression qu'il ne me regarde plus et s'il ne me regarde plus ... c'est le début de la fin.
Par contre, j'ai laissé tombé l'idée d'être à la mode. J'ai laissé tombé l'idée de me rentrer dans des robes, des jupes, des collants et toutes ces choses qui me donnent l'impression d'être déguisée.

Pour mon poids, non, je ne fais plus d'effort. Mais vraiment plus. Parce que je sais dorénavant qu'il existe de multiples trajectoires qui mènent au surpoids ( les habitudes familiales, la génétique, les hormones..).J'ai toujours exactement 3.8 kilos de trop. J'ai décidé que je ne ferrais plus de régimes. Parce que cela n'a jamais rien changé Mes kilos en trop ne sont jamais partis, malgré tout mes efforts. Même en me privant de pâtisseries, de viennoiseries, de frites, de féculents, de burgers, de pizza, de pralinés, de crème dessert, de gâteaux, de matières grasses, de sucre. De goût. De plaisir. De tout. Même en crevant de faim. Même quand la bouffe devenait une telle obsession que j'étais intenable à l'approche des repas.J'étais ronde. Je suis encore plus ronde. Plus. Et encore plus. Entre les deux, quelques mois de privation et de dépravation mentale. Tout ce qui fait plaisir est condamnable ( l'alcool, la clope et même le sport à outrance ). Autant se tirer une balle tout de suite et le problème est réglé. Quand on sera mort, on sera bien assez minces. Alors en attendant, je vais manger mon petit pain au chocolat et boire mon nesquick devant la Tv. Et ouais.

Avant, quand je faisais des efforts sur mon lieu de travail, que je me défoncé pour proposer des activités sympa aux enfants et qu'au final, ils n' en avaient rien à faire (et ça arrivait souvent) , je devenais plus réticente à organiser des choses. Et ce n'est pas l'effort à fournir qui me rendais ainsi. C'était juste le manque de considération pour le travail accompli qui me démotivait.J'ai juste du mal avec le fait que ce soit "l'envie " d'une tiers personne qui décide si je peux ou non accomplir des projets qui me tiennent à cœur. Pourquoi chercher à faire plaisir si il n'y a pas au moins un merci ? Une reconnaissance ? Dans mon nouveau job, c'est l'inverse. Tout le monde me lâche la bride, m'encourage, me félicite, me remercie et me cocoon. Et j'ai envie de leur décrocher les étoiles ...

Je veux faire des efforts.

Mais des efforts qui m'offrent la possibilité de continuer à apprendre, de réussir quelque chose, d'être utile à d'autre, de m'épanouir. Des efforts qui, une fois accomplis, me donnent une certaine satisfaction. Des efforts qui me permettent de découvrir que, contrairement, à ce que je pensais, je suis capable d'accomplir telle ou telle chose. Des efforts qui me permettent de grandir sans être sanctionnée par le regard des autres. Ainsi, je fais des efforts pour être en adéquation avec mes idéaux de vie, pour réaliser les choses qui me tiennent à cœur, pour ne pas laisser mes rêves s'échapper, pour apprécier chaque jour qui passe ...

On peut faire des efforts par amour.Mais je ne veux plus me sacrifier. Je ne veux plus me punir pour des choses dont je ne suis pas responsable. Je ne veux plus me gâcher l’existence pour expier des fautes qui ne sont qu'une vue de l'esprit. J'en ai marre de ne pas profiter du voyage. Je ne veux plus rester sur la berge à tirer la péniche, je veux être sur le pont au soleil avec un bon cocktail.

Parce qu'au final, en baver pour des choses qui ne sont pas de notre fait, ne fait pas plus grandir et ne rend pas plus heureux que les coups de fouets que se font administrer les masochistes.

Et vous ? Pour qui faîtes vous des efforts ? Cela vous coûte t'il ? Avez-vous lâcher l'affaire sur un certains nombres de sujets qui vous obnubilez ? Culpabilisez-vous quand vous trouvez que vous ne faites pas "assez " ? Avez vous tirer des bénéfices à faire les "efforts" que les autres attendaient de vous ou cela à t'il toujours été une perte de temps ? Dîtes moi tout !


7 commentaires:

  1. C'est vrai qu'on a plus facilement envie de faire des efforts quand on se sent récompensée par un merci, ou même tout simplement par un sentiment de fierté (c'est moi qui l'ai fait!). Parfois, je fais plein de choses pour ma fille aînée et je me rends compte qu'elle s'en fiche. Je ferais mieux de passer du temps à jouer avec elle, ou à papoter plutôt que de lui trouver un atelier de ouf'. Au boulot, ça fait bien longtemps que j'ai laissé tomber, malheureusement, même si parfois je tente, je demande une formation, je sors un peu de ma routine...mais je préfère faire des efforts pour moi!! :-)

    RépondreSupprimer
  2. je te comprends, il faut faire des efforts dans la limite du raisonnable. Pour ton, poids, sans doute que tu es dans ton poids de forme et que rien n'y changera, donc ne culpabilise pas ! Et pour le reste fais les choses à ta manière ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le "souci" c'est que ma manière ne rentre pas vraiment dans les tendances actuelles mais merci en tout cas ! :)

      Supprimer
  3. " Je fais des efforts pour être en adéquation avec mes idéaux de vie, pour réaliser les choses qui me tiennent à cœur, pour ne pas laisser mes rêves s'échapper, pour apprécier chaque jour qui passe ..." je crois que l'essentiel est dit ! Le reste, ce n'est que du superflu et une masse à embrouilles :) Je crois que choisir de ne pas être soi pour mieux plaire aux autres, c’est comparable à du travestissement. C’est du mensonge. Et ça n’aide personne. Alors tu as raisons de ne plus faire d'efforts si cela te coûtait autant ! :)

    RépondreSupprimer
  4. Depuis que j'ai compris ou plutôt trouver le juste milieu, je me sens beaucoup mieux. Faire des efforts, je dis oui. Mais n'importe comment pour n'importe quoi et n'importe qui, je dis stop. Quel soulagement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout résumé Ingrid, il faut trouver "le juste milieu" et c'est pas forcément évident !

      Supprimer
  5. Y a une phrase qui dit que la sagesse vient quand on sait faire la différence entre les choses qui dépendent de nous et ce qui n'en dépend pas ;) Faire des efforts c'est bien mais comme dit à conditions qu'ils riment à quelque chose et pas juste pour la reconnaissance ... de toute façon, les gens sont majoritairement des ingrats ! ^^

    RépondreSupprimer